Comment repenser sa consommation ?

De plus en plus utilisée comme méthode pour diminuer notre impact sur l’environnement, la règle des 6R représente une nouvelle façon de penser sa consommation au quotidien.

Qu’est-ce que les « 6R » et comment l’appliquer ?

La règle des 6R peut être décomposée en deux parties, première partie la pré-consommation, les méthodes à mettre en œuvre avant la consommation des produits et la seconde, qui est la post-consommation.

Les 3 R pré-consommation :
• REPENSER sa consommation et être prêt à changer ses habitudes pour diminuer son impact. En effet, repenser c’est préserver les ressources naturelles.
•  REFUSER (le plus possible) ce dont nous n’avons pas besoin. Par exemple refuser les sacs plastiques, les publicités dans nos boites aux lettres,…
•  RÉDUIRE ce que nous consommons et ne pouvons pas supprimer

– Acheter en vrac, pour réduire les emballages plastiques.
– Favoriser les gros contenants ou les contenants en verre plutôt que les contenants individuels en plastique.
– Faire du covoiturage ou prendre les transports en commun.
– Utiliser une gourde pour réduire l’utilisation de bouteilles plastiques
– Cuisiner plutôt que d’acheter des plats individuels…

Les 3 R post-consommation :

•    RÉUTILISER (au maximum) ce que nous possédons déjà.

– Faire nos courses avec des contenants réutilisables (cabas, bocaux, sachets, …).
– Utiliser les pots individuels en plastique comme contenant pour faire nos produits de beauté nous-même.
– Organiser des trocs parties pour donner, prêter, troquer, échanger ou louer des objets avec notre entourage.
–  Se mettre à la couture : les vieux vêtements peuvent nous permettre d’en recréer d’autres ou tout simplement de créer nos torchons, lingettes ou notre éponge tawashi
– Réutiliser ses déchets de cuisine en compost.

RÉPARER ses appareils électro-ménagers, ses vêtements, … pour éviter le gaspillage et la surconsommation. Si vous ne savez pas le faire, pensez aux Repair cafés.
•  RECYCLER ce que nous ne pouvons pas réutiliser ou réparer, faire en sorte que nos déchets soient triés puis valorisés de façon optimale afin de réduire leur impact sur l’environnement.

 

Si nous pouvions chacun suivre cette règle et, par de petits gestes, changer notre consommation, les résultats pourraient être formidables. Pensez à l’effet papillon : Le petit insecte qui bat de ses minuscules ailes à un endroit du globe peut avoir un énorme impact ailleurs dans le monde!

Si vous aussi vous voulez vous lancer dans cette démarche et réduire votre consommation, l’association AHTARAME propose des initiations au zéro-déchets et des ateliers DIY pour faire sa lessive et ses produits cosmétiques soi-même !