Historique

Une motivation initiale…la situation désastreuse en Tunisie :

Depuis fin 2012, un an après la chute du gouvernement Ben Ali en Tunisie (Janvier 2011) et des révoltes du « Printemps Arabe », la situation économique et politique du pays se trouve dans une instabilité critique. L’environnement du pays est délaissé complètement de la part du gouvernement et de la population. Le maintien et la protection de la nature restent en dernière position des priorités du pays.

Ayant redécouvert le pays natal de ses parents, Sinda est revenue déçue…et choquée. Trouvant en Tunisie des zones littorales remplies de déchets et s’y heurtant à une population majoritairement indifférente l’a marqué.

Mais de cette expérience est né un engagement ! Agir, intervenir et remédier au délaissement et à la dégradation de l’espace environnemental est devenu une évidence pour elle.

…Un besoin d’agir devenu vocation lors d’un bénévolat en Italie

En 2013, Sinda a passé 6 mois au Sud de Naples en tant que bénévole pour une Aire Marine Protégée. Ce service de volontariat européen lui a permis de s’engager quotidiennement pour la préservation de l’environnement terrestre et marin. Une équipe de volontaires soudée et motivée s’est impliqué pour la sensibilisation des jeunes et des moins jeunes sur la faune et la flore lors de visites guidées, actions de nettoyages et ateliers de récupération.

Le constat alarmant sur la situation tunisienne ainsi que l’expérience associative et environnementale en Italie ont fait évoluer chez Sinda l’idée d’une association qui agirait au niveau local, en commençant d’abord par Paris où de telles initiatives sont rares, et qui pourrait un jour s’engager au niveau méditerranéen pour la préservation de l’environnement. C’est ainsi qu’est né AHTARAME en 2014 !